Edvard MUNCH – Un poème de Vie, d’Amour et de Mort

Musée d’Orsay

RDV : 1 Rue de la Légion d’Honneur 75007 PARIS

Métro : Ligne 12 Solférino

RER C : Musée d’Orsay

Vendredi 14/10 à 10h15 & 14h45
Tarif : 25 €

De Munch, vous connaissez…Le Cri ! dont l’artiste écrivait : « C’est alors que le soleil se coucha, le ciel devint tout à coup rouge comme sang. Je sentis que la nature était traversée par un long cri infini. »
Mais ne faut-il pas aller au-delà de cette toile – si connue – presque banalisée alors qu’elle était tout, sauf banale. Edvard Munch est bien encore « un peintre du Nord » mais ô combien différent ! Plus de lumières blanches et diffuses, plus de plages infinies où s’ébattent des enfants… Non, Munch, tourmenté, exprime une insondable solitude humaine dans un naturalisme académique qui, bientôt, va être marqué par un symbolisme de plus en plus prégnant. Présent et passé se confondent dans une poignante nostalgie. La ligne du dessin enveloppe les êtres dans une étreinte suffocante à laquelle ils ne peuvent échapper et les couleurs participent à ce côté insolite, inquiétant de sa peinture.
Seules quelques toiles plus sereines donnent à voir des scènes où homme et nature s’unissent dans un cycle de vie, de mort et de renaissance. Inspiré par les philosophies de Nietzche et de Bergson, Munch reconnaissait lui-même la difficulté de comprendre son œuvre… Suzanne, notre guide conférencière nous y aidera certainement ! (Conférencière Suzanne Lombard-Platet)